Une photographe intègre ses modèles dans le paysage pour des images époustouflantes.

Photographer Weaves Her Models Into the Landscape for Stunning Images

Qui est Jeanne Simmons et quel est son travail?

Jeanne Simmons est une photographe qui crée des images en tissant des femmes dans le paysage en utilisant des éléments naturels tels que l’herbe, l’eau et les plantes. Elle a développé une approche éphémère pour intégrer ses modèles dans le paysage, les orner d’éléments sculpturaux et capturer l’instant par la photographie. Son travail est un antidote personnel à ce qu’elle perçoit comme l’aliénation tragique entre une grande partie de l’humanité et la Terre dont nous dépendons.

Comment Jeanne Simmons trouve-t-elle l’inspiration pour ses photos?

Jeanne Simmons s’inspire des matériaux qu’elle rencontre lors de promenades avec ses chiens. Des plantes que beaucoup ne remarquent peut-être même pas stimulent l’imagination du photographe. Une fois qu’elle a identifié un site et un matériau particulier, elle commence inévitablement le processus de collecte, en cherchant et en récoltant ses matériaux. Parfois, elle crée les composants sculpturaux nécessaires à un projet dans son studio et les transporte sur son site le jour du tournage.

Cet article pourrait vous intéresser :  Gardez les rayures à distance

Comment Jeanne Simmons crée-t-elle ses photos?

Jeanne Simmons crée des images en tissant des femmes dans le paysage en utilisant des éléments naturels tels que l’herbe, l’eau et les plantes. Elle construit parfois la pièce directement sur le corps de son modèle. Une fois que ses modèles sont situés et portent les accessoires qu’elle a créés pour eux, le tournage proprement dit se déroule très rapidement. Elle tourne pendant peut-être une demi-heure à une heure, selon les éléments et le niveau de confort ou d’inconfort que son modèle pourrait ressentir.

Comment Jeanne Simmons choisit-elle ses modèles?

Les modèles de Jeanne Simmons sont des « gens ordinaires » qui vivent dans sa communauté. Ils ne portent pas de maquillage et elle ne les modifie pas dans Photoshop par la suite en restant fidèle aux thèmes organiques de ses images.

Comment Jeanne Simmons gère-t-elle les variables lors de la préparation d’un tournage à l’extérieur?

Il y a bien sûr une abondance de variables à gérer lors de la préparation d’un tournage à l’extérieur, ce qui oblige parfois Jeanne Simmons à étudier les marées, l’emplacement du soleil, la météo, etc., qui ajoutent au plaisir et au sentiment d’engagement qu’elle aime tellement bien.

Quel est l’antidote personnel de Jeanne Simmons?

Le travail de Jeanne Simmons est son antidote personnel à ce qu’elle perçoit comme l’aliénation tragique entre une grande partie de l’humanité et la Terre dont nous dépendons. Avec son travail, elle essaie de transmettre sa conviction que nous appartenons à la nature, que nous faisons partie du tissu même de la nature.

Cet article pourrait vous intéresser :  Qu'est-ce qu'EdXposed et que peut-on en faire sur un appareil Android ?

Comment Jeanne Simmons a-t-elle commencé à faire de la photographie?

Jeanne Simmons était auparavant un sculpteur avec « pratiquement aucune compétence en photographie » et a commencé à capturer des photos à l’aide d’un iPhone 5. Plus tard, elle a acheté un Fuji X-T3 et a suivi un cours de photographie en ligne à la School of Visual Arts de New York. Elle essaie toujours de se rattraper, d’un point de vue photographique.

Quel est le message que Jeanne Simmons essaie de transmettre avec son travail?

Avec son travail, Jeanne Simmons essaie de transmettre sa conviction que nous appartenons à la nature, que nous faisons partie du tissu même de la nature. Elle veut exprimer son respect pour la nature et affirmer son lien avec elle. Son travail est un antidote personnel à ce qu’elle perçoit comme l’aliénation tragique entre une grande partie de l’humanité et la Terre dont nous dépendons.

Comment Jeanne Simmons décrit-elle son travail?

Jeanne Simmons décrit son travail comme une exploration de sa relation avec le monde naturel. Elle a développé une approche éphémère pour intégrer ses modèles dans le paysage, les orner d’éléments sculpturaux et capturer l’instant par la photographie. Elle essaie de transmettre sa conviction que nous appartenons à la nature, que nous faisons partie du tissu même de la nature.

Comment Jeanne Simmons décrit-elle son processus créatif?

Jeanne Simmons s’inspire des matériaux qu’elle rencontre lors de promenades avec ses chiens. Des plantes que beaucoup ne remarquent peut-être même pas stimulent l’imagination du photographe. Une fois qu’elle a identifié un site et un matériau particulier, elle commence inévitablement le processus de collecte, en cherchant et en récoltant ses matériaux. Parfois, elle crée les composants sculpturaux nécessaires à un projet dans son studio et les transporte sur son site le jour du tournage.

Cet article pourrait vous intéresser :  Nouvelle piste pour réparer les neurones : une découverte prometteuse !

Comment Jeanne Simmons décrit-elle ses compétences en photographie?

Jeanne Simmons décrit ses compétences en photographie comme encore quelque peu rudimentaires. Après une vie d’identification avec des outils comme des marteaux, des perceuses, des ciseaux et des pelles, elle se sent encore un peu maladroite avec un appareil photo. Jusqu’à présent, elle a utilisé uniquement l’éclairage naturel.

Résumé

Jeanne Simmons est une photographe qui crée des images en tissant des femmes dans le paysage en utilisant des éléments naturels tels que l’herbe, l’eau et les plantes. Elle s’inspire des matériaux qu’elle rencontre lors de promenades avec ses chiens et crée parfois les composants sculpturaux nécessaires à un projet dans son studio. Elle essaie de transmettre sa conviction que nous appartenons à la nature, que nous faisons partie du tissu même de la nature. Son travail est un antidote personnel à ce qu’elle perçoit comme l’aliénation tragique entre une grande partie de l’humanité et la Terre dont nous dépendons.