Une chronologie des tablettes Google, du Nexus au Pixel

A timeline of Google tablets, from Nexus to Pixel

Introduction : En 2019, la division matérielle de Google a annoncé l’abandon des tablettes pour se concentrer sur les ordinateurs portables. Cependant, lors de la Google I/O 2022, Google a annoncé son retour vers les tablettes avec la Google Pixel Tablet, qui devrait être lancée en 2023. Dans cet article, nous allons examiner les tablettes Nexus et Pixel de Google dans le passé, ainsi que la nouvelle tablette Pixel de Google qui sera lancée en 2023.

Le Nexus 7 de 2012 : la première tablette Nexus de Google

Le Nexus 7 de 2012 était la première tablette Nexus de Google. Construite par Asus, elle était vendue à un prix abordable de 199 $ ou 159 £. Elle était équipée du matériel Nvidia Tegra et fonctionnait sous Android 4.1 Jelly Bean. Bien qu’elle ait été bien accueillie, elle avait quelques lacunes, notamment l’absence de support Flash et le manque de services de location de Google.

Le Nexus 10 de 2012 : la plus grande tablette Nexus de Google

Le Nexus 10 de 2012 était la plus grande tablette Nexus de Google, avec un écran de 10 pouces. Construite par Samsung, elle était équipée d’un processeur Exynos et avait une densité de pixels de 300ppi, une résolution plus élevée que l’iPad d’Apple à l’époque. Cependant, le manque d’applications pour tirer parti de la résolution était un problème majeur.

Cet article pourrait vous intéresser :  Comment voir et supprimer les cartes enregistrées dans Autofill sur iPhone

Le Nexus 7 de 2013 : une mise à jour de la tablette Nexus de Google

Le Nexus 7 de 2013 était une mise à jour de la tablette Nexus de Google. Elle était toujours construite par Asus, mais avait une construction en plastique dur. Elle était équipée d’un écran avec une résolution de 323ppi et était alimentée par le processeur Qualcomm Snapdragon S4 Pro. Bien qu’elle ait été bien accueillie, elle n’offrait pas un énorme changement par rapport au modèle 2012.

Le Nexus 9 de 2014 : une tablette Nexus plus compacte

Le Nexus 9 de 2014 était une tablette Nexus plus compacte, construite avec HTC. Elle était équipée d’un processeur Nvidia Tegra 64 bits et était livrée avec Android 5 Lollipop. Bien qu’elle ait été bien accueillie, elle avait toujours des problèmes avec le manque d’applications pour tirer parti de la taille de l’écran.

Le Pixel C de 2015 : une tablette Google axée sur la productivité

Le Pixel C de 2015 était une tablette Google axée sur la productivité. Elle était équipée d’un clavier d’accompagnement et était alimentée par Nvidia Tegra, exécutant Android 6 Marshmellow. Bien qu’elle ait été bien accueillie, elle avait des problèmes de connectivité au clavier et l’absence d’écran partagé la rendait moins utile que les tablettes concurrentes.

Le Pixel Slate de 2018 : une tablette Google pour la productivité

Le Pixel Slate de 2018 était une tablette Google pour la productivité. Elle était équipée d’un processeur Intel et était alimentée par Chrome OS. Bien qu’elle ait été bien accueillie, certains ont remis en question le choix du processeur Intel et elle n’a jamais vraiment ressemblé à une tablette – elle ressemblait plutôt à un ordinateur portable.

Cet article pourrait vous intéresser :  Galaxy Quest arrive sur Paramount + !

La tablette Google Pixel de 2023 : une nouvelle tentative de Google dans le monde des tablettes

La tablette Google Pixel de 2023 sera une nouvelle tentative de Google dans le monde des tablettes. Elle sera alimentée par le matériel Tensor G2 de Google et sera une station d’accueil pour haut-parleurs en option. La question sera de savoir si Google a fait assez pour concurrencer Apple en ce qui concerne les applications et l’expérience qu’elle offre.

Résumé

Google a annoncé son retour vers les tablettes avec la Google Pixel Tablet, qui devrait être lancée en 2023. Dans le passé, Google a produit plusieurs tablettes Nexus et Pixel, mais aucune n’a vraiment réussi à concurrencer l’iPad d’Apple. La nouvelle tablette Pixel de Google sera alimentée par le matériel Tensor G2 de Google et sera une station d’accueil pour haut-parleurs en option. La question sera de savoir si Google a fait assez pour concurrencer Apple en ce qui concerne les applications et l’expérience qu’elle offre.