Lyft prévoit de nouveaux licenciements aux États-Unis

Lyft prévoit de nouvelles suppressions d’emplois aux USA

Lyft annonce une nouvelle vague de suppressions d’emplois pour réduire les coûts et proposer des tarifs plus compétitifs. Cette annonce intervient peu après la prise de fonction du nouveau PDG de la société, David Risher, qui souhaite améliorer l’image de l’entreprise sur le marché. Risher veut mettre en œuvre des mesures visant à réduire les charges de la société et à proposer de meilleurs tarifs afin de concurrencer Uber, qui propose des prix plus avantageux pour les mêmes trajets. Depuis quelques heures, il a joint l’acte à la parole en annonçant aux 4 000 employés qu’il y aurait une nouvelle vague de licenciements.

Des milliers d’employés seront touchés par cette opération, bien que le nombre exact ne soit pas encore précisé. La société avait déjà procédé à une première série de licenciements l’année dernière. Cette nouvelle mesure est destinée à réduire les coûts et à offrir des trajets abordables, des revenus attractifs pour les conducteurs et une croissance rentable. Lyft prévoit de fermer ses bureaux et de publier davantage d’informations sur cette opération la semaine prochaine.

La crise économique post-covid a affecté gravement Lyft, car les consommateurs ont perdu l’habitude d’utiliser les services de covoiturage de la société. Ces difficultés économiques ont contraint la société à prendre des mesures drastiques pour rester compétitive sur le marché. Cette nouvelle vague de licenciements est une réponse à ces difficultés économiques et à la concurrence intense dans le secteur du covoiturage.

Cet article pourrait vous intéresser :  Meilleurs bracelets et étuis pour Apple Watch en 2023